Alexandra MATOUK - FRATERNITÉ MARIALE MONTFORTAINE

Search
Aller au contenu

Menu principal :

Alexandra MATOUK

FMM > Témoignages
 

Fri, Apr 22, 2016 at 5:39 PM

Depuis cette merveilleuse Consécration à Jésus par les Douces Mains de Marie, bien des choses ont BOUGE dans ma vie et dans celle de mes proches.
Présentement, les points essentiels de cette mouvance sont :

- le Pardon
Il m'a été donné de comprendre un peu plus le Pardon : le Pardon aux autres.
Il m'est plus facile de pardonner aux autres, de ne pas rester sur la rancœur. Et quand je suis plus disponible, je peux maintenant demander Pardon à Jésus pour celui qui faisait du mal.
Cela reste plus compliqué de demander Pardon pour moi-même.
Le Sens du Pardon est plus clair : le pardon est délivrance et  les fruits sont là : les échanges entre moi et les autres sont possibles maintenant. Les barrières spirituelles sautent et l'autre et moi avançons mieux ensemble.
J'en rends grâce au Seigneur.

- le Souvenir de Jésus
En temps d'épreuves, un Elan me pousse à me tourner à un moment vers Jésus, de chercher Refuge et surtout la Sécurité entre Ses Bras. "Je me jette dans Ses Bras" et la difficulté est aplanie même si cela reste encore pénible.
Cet élan, je l'appellerai : le Souvenir de Jésus.
Avant, je ne l'appelai pas. Avec l'exercice , son Souvenir de Lui vient à moi. Je me rappelle de Lui au lieu de tomber, seule.
Réaliser Sa présence est salvateur. Réaliser qu'Il me considère, me sauve même. Il me sauve et parfois, j'en pleurerai de reconnaissance.

-Ma vision se convertit
J'ai de + en + besoin de vide, de tête-à-tête avec Dieu, Marie et les Saints.
Besoin de ne plus rien demander. Simplement être là.
Besoin de Rencontrer notre Seigneur et de me laisser porter, de Le suivre, de me ressourcer à Lui.
Le suivre est parfois difficile car Sa Lumière met en lumière aussi ma part d'obscurité.
Le Seigneur a cassé ma naïveté : non, tout n'est pas rose de choisir de le suivre.
Il nous peut être me mettre en face à ma misère ou à son Amour offensé. Cela peut être difficile à vivre. Difficile mais nécessaire.

-La Fraternité
Par cette consécration, l'Esprit de la Fraternité s'est fait sentir et est descendu sur nous tous.
Depuis, je me remets à croire à la Fraternité, rêve que nous recherchons tous certainement avec nos maladresses.
Oui, Elle existe, je le sais maintenant. De l'avoir vécu a été un réel cadeau.

Pour finir, je réalise le grand travail qui m'attend vers Jésus et Marie. Travail qui se fait dans la joie et la souffrance. Long travail.
Mais le principal est là : "Jésus est" et Il nous fait avancer à Sa façon à Lui.

Alexandra MATOUK




 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu